AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je vole comme un aigle royal, je vole au-dessus des lois... [pv Elé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel
La rébellion
La rébellion
avatar

Messages : 349

Feuille de personnage
Votre âge: hum...
Votre devise: Tout vient à point à qui sait attendre...
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Je vole comme un aigle royal, je vole au-dessus des lois... [pv Elé]   Mar 2 Oct - 20:06


Je vole comme un aigle royal, je vole au-dessus des lois.. + Eléonore



La place du marché était de loin l'endroit le plus bruyant, le plus oppressant, et le plus fréquenté de Féerie. C'est bien simple, tout le royaume s'y donnait rendez-vous, et, de fait, toutes les classes sociales s'y fréquentaient, dans un désordre bienheureux. Tous les matins, à heure fixe, une centaine d'étals étaient disposés sur le sol dallé de cette place gigantesque. On vendait de tout, du plus pratique (linge, vêtements et nourriture) au plus inutile (fleurs et quelques grigris, qui bien sûr n'avaient pas de pouvoir). Jour après jour, ce n'étaient pas les même personnes (vendeurs mis à part) qui s'y rendaient, mais la place était malgré tout constamment noire de monde... Donc, autant le dire, ce n'était pas l'endroit idéal, pour deux fugitifs recherchés par le roi lui-même... et pourtant, vous l'aurez compris, c'était là que Nathaniel et Eleonore se trouvaient à cet instant précis. Au milieu de la foule, au regard de tous, susceptibles à tous moments d'être repérés et arrêtés.

… Et Nathaniel souriait. Comme d'habitude. La situation l'amusait, et il prenait le plus malin des plaisirs à évoluer au milieu de tous ces gens pour qui il n'était rien d'autre qu'un visage peu familier. Que voulez-vous, le fugitif aimait le danger... ou plutôt, il aimait cette sensation singulière qui l'accompagnait toujours dans les moments où il franchissait les limites du répréhensible... c'était grisant. Un jeu de plus pour l'ancien prisonnier dont le mot « prudence » n'avait jamais été le maître mot. Et à cette intense satisfaction qu'il n'était possible d'atteindre que dans des situations de ce genre s'ajoutait le plaisir d'imaginer que la demoiselle qui l'accompagnait devait être bien moins à l'aise que lui. Eléonore était plus... terre-à-terre (d'aucun diraient qu'elle était tout simplement censée) que ne l'était Nathaniel, elle ne devait pas apprécier outre mesure d'être ainsi exposée. Mais parce qu'il lui avait demandé, elle l'avait fait. Décidément, l'influence qu'il réussissait à avoir sur elle était infiniment délicieuse.

Nathaniel prit une grande inspiration, le temps de s'imprégner de l'atmosphère du lieu. Voilà tellement longtemps qu'il n'avait plus mit les pieds ici ! Une éternité. Aucun autre endroit n'agressait autant vos sens tant il y avait à voir, à sentir, à entendre... Pour certains, ce pouvait être incommodant... pour Nathaniel, qui avait passé tant d'années dans un quasi silence qu'il était le seul à troubler, dans le noir, et dans la plus putride des odeurs, retrouver d'un coup tant de sensations était infiniment agréable. Puis le fugitif vint se fondre dans la foule, jetant un coup d'oeil derrière lui afin de s'assurer qu'Eleonore le suivait toujours. La perdre dans cette masse de monde, il devait bien l'admettre, l'aurait pour le coup contrarié.
… Car oui, Nathaniel avait beau être fou et imprudent, il lui restait un minimum de bon sens, bon sens qui les avait invité, tous les deux, à se vêtir des tenues les plus discrètes possible. La foule était un inconvénient, mais un avantage aussi. Personne ne se préoccuperait d'eux tant il y avait de monde.

Peut-être qu'à ce stade du rp, vous vous demandez ce qu'ils faisaient là, tous les deux ? Eh bien c'est simple. Voilà plusieurs jours que leur groupe rôdait dans la forêt, et les vivres commençaient à manquer. Il fallait donc refaire leurs provisions... malhonnêtement, cela va de soi, aucun d'eux n'avait d'argent... à part le peu qu'Anthony pouvait leur fournir sans éveiller les soupçons. Ils allaient voler. Perspective d'autant plus amusante que Nathaniel avait la ferme intention d'initier Eleonore à l'art du larcin.

-N'hésites pas à te servir, si quelque chose t'intéresse, princesse
. Déclara très innocemment Nathaniel en se tournant vers la jeune femme.



(c) alysha