AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jamais seul (pv Gaby)

Aller en bas 
AuteurMessage
Edgar Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 21

Feuille de personnage
Votre âge: 54 ans
Votre devise: Faites croire au peuple qu'il gouverne et gouvernez le!
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Jamais seul (pv Gaby)   Ven 19 Oct - 0:31

Tout allait mal. Edgar avait le sentiment que la situation lui échappait totalement, et il savait que ce n'était pas qu'une simple impression. Depuis que les prisonniers étaient parvenus à s'échapper de l'île des soupirs, il n'avait plus la main-mise sur rien. C'est vrai, il savait garder contenance. En apparence, il avait l'air toujours aussi calme et sûr de lui. Mais à l'intérieur, il bouillonnait. Il ne savait pas d'où proviendrait l'offensive qui se ferait contre lui, mais il savait qu'elle aurait lieu. Il aurait aimé en connaître l'ampleur, les tenants et aboutissants, en ce cas la situation aurait été moins délicate, et plus simple à gérer... Mais il était impossible d'avoir le contrôle sur ces données, et le roi de Féerie en avait parfaitement conscience, car l'adversaire qui se dressait contre lui était l'homme le plus imprévisible qu'il avait jamais connu, et le plus dangereux, aussi...

En de telles circonstances, difficile de trouver le sommeil, même en faisant beaucoup d'efforts. Il ne voulait pas que qui que ce soit soit au courant de ce qui arrivait, pas même sa famille. Certes, ils savaient tous certains détails quant à ce qui s'était passé, mais ils ne saisissaient pas la situation dans son ensemble, seul lui le pouvait... et il n'était pas question qu'il fasse partager ce qu'il savait... même si Aurore aurait été suffisamment forte pour comprendre et accepter (n'évoquons pas Gabriel, il était suffisamment fragilisé en ce moment). Toute cette histoire l'obligeait à revenir sur un pan de son passé qu'il préférait garder pour lui. Au fond, seul Anthony était capable de comprendre ce qui lui arrivait, mais le bonhomme avait plus de mal que lui à feindre que tout allait pour le mieux, alors à quoi bon l'accabler plus encore et prendre le risque qu'il craque ?

Edgar quitta le lit conjugal, en faisant le moins de bruit possible afin que sa femme ne se réveille pas. Il s'habilla rapidement, quitta la chambre en catimini, signifia aux gardes qu'il voulait prendre un peu l'air (leur intimant de le suivre de près -par les temps qui courent, on est jamais trop prudent) et se rendit dans les jardins du château.

L'air était chaud et plutôt agréable, l'idéal pour se promener un peu. C'est vrai, ce n'étaient pas vraiment ces raisons qui avaient invité le roi de tout Féerie à sortir au clair de lune... Trop de pensées se bousculaient, tout simplement, dans son esprit, pour qu'il soit capable de dormir du sommeil du juste (qu'il n'était pas). Faire quelques pas, réfléchir à un moyen de garder la situation à son avantage, voilà à quoi lui servirait cette balade nocturne. Ou du moins, voilà à quoi lui aurait servi cette balade nocturne si il n'avait pas été interrompu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 45

Feuille de personnage
Votre âge: 17 ans
Votre devise: "Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve"
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Jeu 25 Oct - 17:37

Illusion... le prince de Féerie avait voulu ignorer jusqu'au sens de ce mot toute sa vie, et jusqu'à il y a peu, il y était parvenu sans trop de mal.

..Mais à présent, ce mot faisait partie de son quotidien, tout autour de lui semblait d'une rare fausseté, il n'existait plus rien qu'il puisse trouver véritablement d'écho réaliste dans ses actes et dans ce monde.

Tout ce qu'il avait cru savoir de sa vie, il se sentait obligé de le remettre en cause. Et il avait ses raisons. Les barreaux de sa prison dorée s'écartaient peu à peu, lui donnant un aperçu de ce qu'était la vie... et c'était loin de lui plaire.

Voilà que, éloigné de la femme qu'il aimait, il devait se contenter d'une femme d'emprunt. Il était marié à un mensonge. Et plus le temps passait, plus il se demandait si rien de ce qu'il avait cru vrai jusqu'alors ne l'était vraiment.

À qui pouvait-il faire encore confiance ? À son père ? Il se montrait de plus en plus soucieux, dernièrement, et il était le premier à lui avoir fait du mal en le séparant d'Eléonore. À sa mère ? Elle avait toujours été du côté de son mari, pensez-vous. À Anthony, peut-être ? Parlez-moi d'un individu soucieux ! Le serviteur des Basiel semblait l'être plus que n'importe qui d'autre.

Alors, faute de savoir à qui accorder sa confiance, il était tenté de croire les propos d'un parfait inconnu, qui, bien que Gabriel s'en défiait, avait au moins le mérite d'appaiser ses craintes, et acceptait der lui parler plus ou moins franchement de ce que les autres murmuraient tout bas.

Il ne savait pas où ses entrevues avec Dorian le méneraient... mais il avait le sentiment que, avec lui, les choses évolueraient, dans sa vie. Que le voile se lèveraient, qu'il pourrait enfin savoir...

Alors, ce soir-là, il avait l'intention d'aller à la rencontre de cet homme mystérieux.

Profitant du fait qu'Anna dormait sur ses deux oreilles, l'enfant unique des Basiel quitta la chambre, et s'apprêtait à se rendre dans la forêt. Il était sur le point de rejoindre le plus discrètement possible les écuries, en passant par les jardins du château, quand il aperçut un mouvement.

Gabriel se figea. Il reconnaissait l'ombre qui s'approchait de lui, et il savait de qui il s'agissait, et malheureusement, ce n'était pas une bonne chose : son père. Et de toute évidence, il l'avait vu.

Le jeune homme fut tenté de fuir, de s'en aller malgré tout, au mépris du danger... mais la crainte qu'il avait à l'égard de son père ne l'invitait pas à une telle folie. Il préféra donc se faire immobile, et d'élever le premier la voix, puisqu'Edgar s'avançait vers lui, et qu'il devenait évident qu'il l'avait vu.


"Bonsoir, père."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 21

Feuille de personnage
Votre âge: 54 ans
Votre devise: Faites croire au peuple qu'il gouverne et gouvernez le!
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Mer 31 Oct - 1:26

Le roi de Féerie, totalement plongé dans ses pensées, ne s'attendait pas à ce que celles-ci soient perturbées par qui que ce soit. À cette heure-ci, le château tout entier (excepté, bien sûr, les gardes chargés de veiller à la sécurité de la famille royale et de la cour des Basiel) était plongé dans un profond sommeil, plus aucun bruit ne se faisait entendre, plus aucune lumière n'était allumée... Edgar n'avait eu aucune raison de supposer que son fils serait, lui aussi, sujet à des crises d'insomnie et déciderait, au même titre que lui, de se promener dans les jardins du château à une heure si tardive (comme quoi, il leur arrivait, contre toute attente, d'avoir des idées similaires)... Mais était-ce simplement le fait qu'il n'arrivait pas à dormir qui avait poussé Gabriel hors des murs du château ? Edgar n'en était pas certain. Il apparaissait au roi que le prince quittait un peu trop souvent les murs du château dernièrement... et en des temps aussi sombres et bouleversés que celui qu'il vivait, c'était loin d'être une bonne chose.

"Bonsoir, Gabriel."


Son ton était froid, sans être surpris (même si Edgar était surpris, malgré tout). Edgar laissait rarement penser à son fils qu'il pouvait avoir des émotions, au même titre que n'importe quel être humain, il se montrait toujours impassible et autoritaire en sa présence. Et même s'ils se trouvaient dans un contexte plus intimiste, et qui aurait pu prêter aux confidences et aux conversations père-fils à cœur ouvert, il était hors de question pour le roi de céder un pouce de terrain ou de modifier l'image que le prince pouvait avoir du roi. Il était le patriarche dont l'autorité ne devait être défiée, voilà tout ce qu'il fallait savoir sur lui.


"Que fais-tu dehors à cette heure-ci ?"


Oh, Edgar savait parfaitement que Gabriel était en droit de lui poser exactement la même question, mais son fils s'enhardissait rarement à de telles remarques (quoique depuis le départ précipité d'Eléonore, et son mariage forcé avec Anna, il avait un peu changé, ce qui n'était de loin pas une bonne chose). Edgar, en parfait monarque autoritaire, pouvait se permettre d'asseoir son autorité en véritable despote, sans prêter une seule seconde attention aux états d'âme de son fils, qui étaient peut-être la raison pour laquelle il se trouvait là, à ce moment précis. À moins qu'il ait volontairement choisi de venir lui parler ? Auquel cas, c'était une très mauvaise idée. Le monarque était tout sauf d'humeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 45

Feuille de personnage
Votre âge: 17 ans
Votre devise: "Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve"
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Sam 3 Nov - 10:28

"Bonsoir, Gabriel."


Edgar était apparemment surpris de retrouver son fils ici, dehors, à cette heure tardive de la nuit. Et pour cause, discipliné comme l'était Gabriel, s'il était levé aux aurores, il ne quittait généralement jamais le château la nuit tombée.

Un peu d'appréhension traversa le regard du prince. Il ne savait malheureusement que très mal dissimuler ses émotions.

Il espérait que le roi n'en verrait rien. Gabriel espérait qu'Edgar garde les questionnement qu'il devait se poser pour lui, et ne l'interroge pas. Très mauvais en matière d'excuse, et mauvais menteur, en comparaison avec son père, il ne voulait pas s'essayer à un exercice aussi périlleux, il était certain d'y laisser des plumes.

Malheureusement, c'était évidemment bien trop espérer que de croire qu'Edgar laisserait passer sa balade tardive sans se poser de questions à ce sujet.



"Que fais-tu dehors à cette heure-ci ?"

Et voilà, c'était inévitable. Gabriel se retint de grimacer, et multiplia ses efforts afin d'avoir l'air le plus persuasif possible. Lui qui n'avait jamais su mentir allait devoir nier en bloc la moindre supposition qu'Edgar ferait à son sujet.

"Je n'arrivais pas à dormir."
répondit-il dans un léger haussement d'épaule.

C'était la meilleure réponse qu'il ait trouvé à fournir. Et c'était celle qu'il pouvait fournir en se montrant le plus sincère possible.

Il n'était pas rare, dernièrement, que Gabriel ne trouve pas le sommeil. Et pour cause, il avait mille sujets de tourmente. Difficile de trouver le sommeil que vous partagez vos draps avec la copie conforme de la femme que vous aimez, mais qui n'est pas la femme que vous aimez.

Difficile de trouver le sommeil quand vous passez votre temps à vous inquiéter. Sa vie était devenu intenable. Ce prétendu Dorian, qui ne lui voulait peut-être pas que du bien, c'est vrai, mais au moins esquissait les réponses à ses interrogations, avait le mérite de lui donner l'impression qu'il pouvait recoller les morceaux d'une vie qui partait complètement en vrille.


"Et vous, que faites-vous dehors à cette heure-ci?"


Façon malhabile d'éviter d'avoir à se justifier davantage, c'est vrai, mais Gabriel l'assumait, c'était la meilleure parade qu'il possédait, et en conséquence, il comptait fort l'exploiter.

Il semblerait sans doute un peu présomptueux, mais c'était un risque qu'il prenait sciemment , d'autant plus qu'il était vraiment curieux de savoir ce que le roi de tout Féerie faisait dehors à cette heure, car autant dire que ce n'était pas du tout dans ses habitudes.

Ces derniers temps, Edgar avait une attitude étrange. Il semblait plus soucieux que d'habitude, et cela n'avait pas échappé à notre prince, qui aurait bien voulu en connaître les raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 21

Feuille de personnage
Votre âge: 54 ans
Votre devise: Faites croire au peuple qu'il gouverne et gouvernez le!
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Mar 13 Nov - 23:21

Ça ne surprenait pas spécialement Edgar d'entendre son fils lui dire qu'il avait du mal à trouver le sommeil dernièrement, c'était même plutôt récurrent, dernièrement, et même s'il était un père plutôt indigne, il n'ignorait pas les nombreuses crises d'insomnies dont souffrait son gamin dernièrement, comme il n'ignorait pas la cause de cette dernière. Puisque la cause, bah... c'était plus ou moins lui, en fait. Les beaux yeux d'Eleonore avaient visiblement eu raison de la logique de son fiston, au point d'immiscer en lui quelque chose qui n'aurait jamais dû s'y trouver : le doute. Et le doute était ce contre quoi Edgar avait obstinément lutté toutes ces dernières années, depuis qu'il était devenu le roi de tout Féerie. Le roi devait bien croire à l'excuse de son fils, qu'il avait simplement voulu faire une balade nocturne. Qu'est-ce que ça pourrait être d'autre, de toute manière ? Oui, il essayait de se convaincre lui-même, au fond il n'était pas si rassuré. Edgar sous-estimait souvent son fils, il ne l'imaginait pas une seule seconde capable de s'acoquiner avec son ennemi, mais quitter les murs du château pour partir à la recherche de sa belle... par contre. Ce serait bien son genre.

Quand Gabriel demanda à son père, en retour, ce qu'il faisait là, Edgar voulut corriger son insolence, cette question ne le concernait pas. Mais il avait comprit, que, dernièrement, il avait plutôt intérêt à agir avec la chaire de sa chaire avec un peu plus de parcimonie s'il ne voulait pas que celui-ci se pose encore plus de questions que celles qu'ils se posaient déjà. Parce que c'était facile, même très simple, d'ignorer toutes ses remarques (parfois fondées) et ses interrogations en espérant qu'elles lui passeraient, mais le temps aidant, il fallait se faire une raison, il ne lâcherait pas le morceau, il était plus obstiné que ce qu'Edgar avait soupçonné. En d'autres circonstances, ce trait de caractère lui aurait plu, chez son fils. Mais là, il aurait largement préféré qu'il se l'épargne. Enfin... on peut pas tout avoir... Vu la situation actuelle, il devait juste contenir la curiosité de son fils le temps nécessaire pour régler les « légers » problèmes qu'il rencontrait, c'est tout. Faute de vouloir totalement renvoyer Gabriel dans ses retranchements, il chercha une alternative.



"Cela t'importe-t-il vraiment, fils ? Je suis suffisamment souvent à l'extérieur pour avoir remarqué que tu y passais beaucoup de temps également, ces derniers temps..."
Il cessa de marcher, et regarda son fils droit dans les yeux. "Que tu ressentes l'envie de te promener en pleine nuit car tu es sujet aux insomnies, je comprends. Mais qu'est-ce qui justifie tes escapades en plein jour ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 45

Feuille de personnage
Votre âge: 17 ans
Votre devise: "Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve"
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Mer 21 Nov - 20:40

."Cela t'importe-t-il vraiment, fils ?”

Oui, en effet, cela importait à Gabriel. Il avait certes posé cette question pour faire distraction, mais il se posait néanmoins des questions.

Avant, il ne s'interrogeait pas sur ce que faisait le roi lorsqu'il était au château, il se disait qu'il agissait tout simplement pour le bien de Féerie, et c'était suffisant. Maintenant, il ne savait plus. À son contact avec... Dorian, Gabriel ne pouvait s'empêcher de douter. Défendre l'honneur des Basiel lui devenait de plus en plus difficile.

Alors oui, cela lui importait. Mais il ne pouvait pas le dire en tant que tel. Difficile d'essayer de démêler le vrai du faux sans faire comprendre à son père qu'on lui avait appris sur lui des choses qui l'inquiétaient... l'alarmaient...

“Je suis suffisamment souvent à l'extérieur pour avoir remarqué que tu y passais beaucoup de temps également, ces derniers temps..."

Gabriel sentit son sang se glacer. Il avait donc remarqué... Le jeune homme avait pourtant fait au mieux pour être le plus discret possible. Mais visiblement, ce n'était pas suffisant.

En même temps, comme avait-il pu s'attendre à ce qu'Edgar, qu'il avait toujours considéré comme omniscient, ne se rende compte d'absolument rien?


"Que tu ressentes l'envie de te promener en pleine nuit car tu es sujet aux insomnies, je comprends. Mais qu'est-ce qui justifie tes escapades en plein jour ?"

Gabriel su immédiatement que la lueur de terreur qui animait son regard à l'instant serait perceptible par son père. Il peinait à lui cacher quoi que ce soit. Il n'avait jamais eu à le faire jusqu'alors... Comment allait-il se débrouiller à présent? Il craignait le pire. Mais il ne pouvait pas parler de Dorian, c'était tout à fait hors de question. Trop risqué. Pour lui.


“En ce moment... j'ai besoin de prendre l'air.”
répliqua-t-il en tentant de prendre son ton le plus convaincu. “Je sais que vous agissez pour mon bien, père mais...” Il baissa les yeux. Il sentait venir la réprimande. Mais il valait mieux qu'il le soit, réprimandé, pour cela, que pour la vérité. Fichue vérité qui mettait tout en péril. Fichue vérité que Gabriel n'était pas certain de connaître! “Eléonore me manque... j'ai voulu... C'est idiot, je sais... mais j'ai essayé de la retrouver.”

Ce n'était qu'à moitié un mensonge, au fond, car ce qu'il voulait, en allant voir régulièrement Dorian, c'était de retrouver Eléonore, au fond. Son âme soeur. Chaque fois, il lui promettait qu'il la verrait sous peu. Chaque fois, il le croyait.

Aborder le sujet Eléonore était risqué... mais peut-être celui-ci délierait les langues. Ou non, si son père avait su tant lui cacher et mentir toutes ces années... il allait sûrement continuer, mais cette fois, Gabriel ne comptait pas se laisser dupper. Il avait soif de vérité, soif de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 21

Feuille de personnage
Votre âge: 54 ans
Votre devise: Faites croire au peuple qu'il gouverne et gouvernez le!
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Mer 28 Nov - 23:13

Edgar percevait un soupçon de rébellion dans les propos de son fils. Même dans sa façon de lui parler, de ne pas se dérober à son regard, il y avait quelque chose de différent. Gabriel était en train de lui échapper. Tout ça à cause d'Eléonore. Des sentiments idiots qu'il avait développé pour elle. Pourquoi est-ce qu'il avait fallu qu'elle croise son chemin, celle là ? Sans elle, tout aurait été beaucoup plus simple. Les prisonniers (et Nathaniel, surtout) seraient encore à leur juste place, sur l'île des soupirs, Gabriel ne remettrait pas sa parole et ses actes en cause. Tout irait pour le mieux... dans ce qu'il avait voulu être le meilleur du monde. Mais on ne pouvait pas avoir le contrôle surtout. Donc, Gabriel était à la recherche d'Eleonore. Depuis combien de temps durait ce petit manège ? Avait-il seulement l'ombre d'une piste ? Ou errait-il au hasard, comme un sombre idiot. Dans tous les cas, l'idée de voir son fils s'aventurer en dehors du château, à la recherche de sa fugitive d'ex fiancée, sous la coupe de son pire ennemi, ne lui plaisait pas du tout.

"Mon fils...  Je comprends pourquoi tu as fait ça, mais je veux que ça cesse. Eleonore est partie. Je sais que ça a été dur pour toi, mais c'est comme ça. Tu n'as aucune chance de la retrouver."


Ce n'était pas faux, les chances pour qu'il tombe nez à nez avec Eleonore étaient quand même extrêmement minces, mais le roi de Féerie n'avait pas du tout envie de tenter le diable malgré tout et de laisser son fils vadrouiller à sa guise, c'était beaucoup trop risqué. Sans compter que même s'il ne trouvait pas sa belle, il risquait de surprendre les rumeurs qui circulaient depuis peu dans le royaume, et qui ne lui faisait pas honneur.


"Je ne veux plus que tu t'aventures hors du château sans ma permission, ou sans la présence de gardes. Pour ta propre sécurité, la forêt n'est pas un lieu sûr."


Le ton de sa voix était froid, implacable, il ne reviendrait pas sur cette décision, d'autant plus que c'était la meilleure, pour le bien de sa progéniture, et son bien à lui. Et puis, il n'avait pas à se justifier de sa décision. Tout un chacun dans le royaume savait que les bois étaient le domaine des créatures magiques, et que s'y aventurer était loin d'être sans risque. Il n'était plus question qu'il s'aventure seul dehors, Edgar y veillerait de très près. Les risques étaient trop grand pour lui. Désormais, Gabriel devrait s'attendre à être sous la surveillance constante de son père. Au mieux, la confiance de son fils finirait par se rendormir, et il n'encourrait plus aucun danger, au pire, s'il s'avérait que Gabriel avait une véritable piste, il retrouverait peut-être la trace de Nathaniel par son intermédiaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 45

Feuille de personnage
Votre âge: 17 ans
Votre devise: "Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve"
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Mar 11 Déc - 13:48

"Mon fils... "
Gabriel le sentait, le redoutait... l'ignoble sentence allait s'abattre sur lui, ne lui laissant aucune chance de salut. Et si vous pensez que le prince faisait preuve d'exagération, et même si vous n'avez pas complètement tort, sachez tout de même que se voir privé de la faible chance qu'il avait de revoir Eléonore réduisait le coeur du fils d'Edgar en miette.

Pourtant, dans ces deux mots prononcés, du fait du ton avec lequel ils étaient prononcé, le jeune homme ne donnait pas cher de ses possibilités de voir son mensonge suffir à apaiser les soupçons de son père.

Il sentait, tout au contraire, que dorénavant, il aurait toute les difficultés du monde à repartir sur une lancée qui lui semblait déjà bien hasardeuse avant même que son père ne décide de s'en mêler.


"Je comprends pourquoi tu as fait ça, mais je veux que ça cesse."

C'était prévisible. Au fond, Gabriel devait sûrement déjà se satisfaire du fait que son père lui dise qu'il le comprenait. C'était un petit miracle en soi. Assez insignifiant, s'il en est. Mais miracle malgré tout.

Peut-être ne prononçait-il ces mots que pour endormir sa confiance. Peu lui importait à l'heure qu'il était, en vérité. C'était la sentence qui lui importait plus que les mots qui venaient l'enrober d'un peu de sucre et d'autant de miel.

à présent que son père savait, il aurait tout le mal du monde à poursuivre le seul objectif qui l'intéressait vraiment.


"Eleonore est partie. Je sais que ça a été dur pour toi, mais c'est comme ça. Tu n'as aucune chance de la retrouver."

Gabriel pensait son père sincère, mais cela ne l'empêchait pas de désapprouver son propos. Il était de son côté convaincu qu'il n'avait jamais été plus près de découvrir où elle se trouvait. Bientôt, oui bientôt, il apprendrait ce qu'elle était devenue, comment elle allait, pourquoi elle était partie... et même si certaines réponses feraient certainement mal, il les accepterait, il les entendrait, au moins soulagé de savoir sa belle en vie et en bonne santé, à l'idée de savoir qu'il pouvait caresser du doigt l'idée de la serrer dans ses bras.

"Je ne veux plus que tu t'aventures hors du château sans ma permission, ou sans la présence de gardes. Pour ta propre sécurité, la forêt n'est pas un lieu sûr."

Tant que l'ordre n'avait pas été concrètement donné, il avait été plutôt simple à Gabriel d'envisager de ne pas l'exécuter. C'était plus complexe à présent.

...Mais Gabriel avait pour autant l'intention de se rebeller et d'ignorer les avertissements de son père. Il n'y avait qu'un seul sens à son existence, et c'était elle. Il avait besoin d'Eléonore. Et tant qu'il ne l'aurait pas revu, il ne pourrait pas vivre en paix.

L'ennui, c'est que les difficultés seraient désormais grandes, pour lui, et qu'il aurait toutes les peines du monde à sortir sans attirer l'attention de personne, ni éveiller les soupçons de son père.

Mentant à nouveau à son père, Gabriel inclina la tête.

"J'agirai selon votre bon vouloir, père."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 21

Feuille de personnage
Votre âge: 54 ans
Votre devise: Faites croire au peuple qu'il gouverne et gouvernez le!
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Mar 25 Déc - 23:32

Gabriel n'eut pas d'autre choix sinon celui de s'incliner face à l'autorité de son père. Normal. Logique. Edgar n'était pas habitué à ce qu'on lui tienne tête, et quand cela arrivait, il savait faire taire ses opposants, de telle sorte qu'il tolérait de plus en plus difficilement toute forme de résistance. Quand, en plus, celle-ci venait de son propre fils, cela avait le don de l'agacer encore plus. Surtout que pour le roi, son fils représentait un peu l'échantillon du féérien moyen. Ils avaient tous été élevés dans une parfaite illusion, avec la même idéologie, et Gabriel Basiel en était la parfaite incarnation. Si lui commençait à douter, alors c'était que les choses commençaient à vraiment et sérieusement échapper à son contrôle. Si Gabriel doutait, alors c'était tout le peuple qui pouvait douter. Hors de question qu'il tolère ça, c'est sûr. Il fallait qu'il endorme les doutes qui germaient dans l'esprit de son fils, et pour ça, il fallait absolument que ses escapades impromptues cessent. Et il fallait qu'il mette enfin la main sur Nathaniel. Sans ce dernier en vadrouille, Edgar n'aurait pas de mal à reprendre le contrôle. Il était le grain de sable qui enrayait un mécanisme parfaitement huilé. Il fallait le faire taire, d'une manière ou d'une autre, violemment ou pas.

Heureusement, Edgar avait encore un minimum de pouvoir et d'autorité sur son interlocuteur. Ou au moins, il l'espérait. Parce que si en plus, Gabriel se permettait de lui mentir ouvertement, alors c'était la fin de tout. Dans tous les cas, il savait qu'il allait falloir qu'il demande à qui il le pourrait de garder un oeil sur le prince de Féerie : le soir même, Aurore, Anna et Anthony seraient dans la confidence. Il fallait ce qu'il fallait.


"Je n'en attendais pas moins de ta part, fils."
répliqua le roi d'un ton impérieux.

Ce n'était pas faux, si Gabriel s'était avisé de répondre en disant qu'il se moquait de son opinion et comptait lui désobéir... Edgar n'aurait pas répondu de ses actes. Gabriel n'était pas de la mauvaise graine, et il était facilement manipulable. Le roi ne s'inquiétait pas trop au sujet de le faire revenir sur le droit chemin... mais si quelqu'un d'autre cherchait à le manipuler de son côté, il risquerait de perdre rapidement le contrôle.


"Je prends tes paroles pour une promesse. Si tu t'avises de la rompre, sache que ta sanction sera à la hauteur de ma déception."


La menace semblait être une mesure nécessaire pour être certain que Gabriel obéirait sans broncher. Menacer son propre fils, ce n'est pas bien glorieux, mais aux grands maux les grands remèdes, après tout. Il agissait pour le bien du prince, dans le fond. Il avait toujours été heureux dans l'ignorance, pourquoi changer ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Basiel
La famille royale
La famille royale
avatar

Messages : 45

Feuille de personnage
Votre âge: 17 ans
Votre devise: "Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve"
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   Sam 26 Jan - 20:58

"Je n'en attendais pas moins de ta part, fils."

Gabriel inclina la tête. à cet instant, il se haïssait, du plus profond de son âme il se haïssait. Il avait toujours été d'un caractère docile et effacé, mais à cet instant, il aurait voulu avoir le courage de se soulever, de s'opposer aux idées de son père, de lui prouver qu'il avait tort de le traiter ainsi qu'il le faisait, qu'il valait plus que ce qu'il laissait croire.

Peut-être, en vérité, ne valait-il pas plus que ce que tout le monde pensait? Il commençait à le croire, en tous cas. Il était incapable de tenir tête au roi son père. Il en avait envie, mais ses actes et ses envies étaient en complet désaccord. Pouvait-on en ce monde être plus pitoyable? Il en doutait fort. Eléonore méritait un véritable prince, pas le gamin faiblard qu'il était.

Le prince ne renonçait pas à sa décision de revoir Dorian, cela étant, mais il était incapable d'admettre en face qu'il désobéirait à son géniteur. Cela pouvait semblé malin et rusé si sa façon d'agir ne reposait pas sur la plus pure des couardises. Il fallait qu'il s'endurcisse. D'une certaine façon, il pensait que ce Dorian parviendrait à éveiller en lui ce qu'il lui manquait de courage afin de se dresser contre son père.


"Je prends tes paroles pour une promesse. Si tu t'avises de la rompre, sache que ta sanction sera à la hauteur de ma déception."

Voilà, en vrai, ce qui était sa plus grande source d'inquiétude. Il pouvait mentir, oui, décider de désobéir, évidemment... mais quelles en seraient les conséquences? Son père n'était pas un idiot, il avait deviné...

Et Gabriel savait qu'une fois que son père ressentait une certaine méfiance, et puisque tel était le cas, il risquait fort de mettre les bâtons dans les roues de son carrosse. Un challenge... Gabriel n'aimait pas les challenges.


"Je comprend, père. Et je ne vous décevrai pas."

Sa voix n'avait pas tremblé, il mentait pourtant effrontément. Restait à savoir si l'illusion prendrait, et combien de temps il saurait s'y tenir.


"Puis-je disposer?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jamais seul (pv Gaby)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jamais seul (pv Gaby)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les grandes découvertes ne se font jamais seul [Fury, Neigy, Fumy, Aigly]
» Jamais seul même en forêt (PV F'ealla Kichy)
» [TERMINEE] Perséphone ~ Si tu fais de toi-même un ami, tu ne te retrouveras jamais seul
» Sorts de Shugenja
» Un accident n'arrive jamais seul [DECLAN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feery Tales :: Féerie :: 
Le château de Féerie
 :: Les jardins
-
Sauter vers: