AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Maurea
Et ron, et ron, petit patapon

 Et ron, et ron, petit patapon
avatar

Messages : 21
Localisation : Derrière toi~

Feuille de personnage
Votre âge: quelques dizaine de siècles
Votre devise: Miaou?
Race: Créature magique

MessageSujet: Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs   Mar 13 Nov - 2:32


Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs
La toilette reste une des rares choses que je fais avec un soin tout particulier. Je commence toujours par lécher la patte droite, puis, je la passe derrière mon oreille, une, deux, trois fois. Je m’arrête un instant, regarde ce qui m'entoure (pour l'occasion, la cours intérieur du palais), puis passe à la patte gauche. Rebelote: Une, deux, trois fois, avant de me tortiller pour aller m'occuper de mon dos, lissant mon poil avec une patience propre au félin. J'aurais probablement terminé d'ici dix, voir quinze minutes, une fois sûr et certain qu'il ne reste aucune trace de poussières dans mon poil si magnifiquement magnifique.
Au début de ma vie féline, je trouvais la simple idée de faire ma toilette ainsi proprement... Inacceptable (lécher moi-même mon corps, je vous passe les détails...), jusqu'au jours où Mamke me jeta dans une bassine d'eau froide parce que j'empestais à dix kilomètres à la longues. Entre une langue râpeuse et chaude, et un bain froid avec des mains humaines parfois trop rude, le choix fut vite fait. Oh bien sur, au début, je trouvais cela toujours dégoutant (surtout les boules de poils), mais les années sont passées, et c'est devenu une habitude... Ce qui est inacceptable, maintenant, c'est qu'il n'y ait pas de poisson dans mon assiette. Remarquons que je n'ai pas trop à me plaindre de la dégénérescence du royaume des milles et une nuit: s'il n'y a plus autant de poissons, il y a en échange des souris à chaque coin de rues, désormais. Je n'ai qu'à me baisser pour les croquer. Et mieux encore, on me remercie pour cela. Ahlala, que deviendraient-ils tous sans moi?
Je sais, je sais, je suis irremplaçable.

M’asseyant sur mon flan droit, j’étire ma patte arrière gauche en avant, commençant à lécher avec autant de minutions, passant entre chaque griffes avec soin, tout en regardant sans grand intérêt le paysage qui défile autour de moi. Le palais royal du royaume du bout de l’océan. Ce n’est pas la première fois que j'y viens, certes, mais c’est la première fois que j’y suis convoqué de la sorte. Eh oui, le roi en personne a envoyé les gardes du palais à ma recherche. Évidemment, les voyant débouler sans invitation chez ma sorcière, je l'ai est snobé sans plus de cérémonie, et suis monté sur le toit jusqu'à ce qu'ils abandonnent et accepte de me dire pourquoi ils voulaient que je les suive. Attraper un chat est tout à fait possible. Attraper un chat à intelligence humaine est quelque peu plus... Compliqué.
Ainsi donc, j'appris que la petite fille à son papa, la princesse Minati, avait piqué une crise pour avoir un chat qui parle ''Main-te-nant''. Et étant donné que je suis le seul chat parlant de la capital (je m'en étais assuré, chacun son territoire...), la garde n'avait pas prit longtemps pour remonter jusqu'à moi.
Au début, ils avaient voulu m'attraper sans me laisser le temps de refuser de les suivre, armés d'un vulgaire sac à patate pour m'attraper... Sauf qu'aucun humain n'est assez rapide pour me capturer sans mon avis. Non mais oh! Alors, après deux bonnes heures à me courir après, ils ont intelligemment changés de tactiques et opté pour une solution plus... Pacifiste...
Donc, un bol de lait, une souris dodue et un coussin rouge à fil doré plus tard, j'ai accepté, dans ma grand mansuétude, de les suivre, à la seule condition d'être porté sur un plateau avec tout ce qu'il y a de susnommé avant, dessus. D'ailleurs, j’arrête un instant ma toilette, et lape une gorgé de lait, avant de passer à l'autre patte arrière. On avance dans le château à rythme modéré, pour que le lait ne se renverse pas. Ils savent très bien qu'à la moindre contrariété, je peux m'enfuir sans leur laisser la moindre chance de me rattraper. Ah, qu'il est bon d'être un chat, parfois...

Néanmoins, toutes les bonnes choses ont une fin, et nous arrivons enfin dans les appartements de la princesse, ou l'on me pose (en prenant toujours soin de mon lait) alors que je termine ma toilette sans me presser, ce qui laisse un long silence s'installer. Ce n'est qu'une fois le bout de ma queue nettoyé, que je lève enfin les yeux pour regarder la prétentieuse petite princesse. J'ai déjà eu de nombreuse occasions de la voir, à vrai dire. Oui, je la connais presque, et ce que j'ignore d'elle, je le devine aisément. Elle ressemble un peu à l'humain que j’étais, la barbarie en moins, je présume.
N'ayant absolument pas envie de me lever du cousin si agréable qui est sous moi, je este donc confortablement assis, la tête bien haut comme seul les félins savent le faire. Ma queue s'enroule naturellement autour de mon corps, laissant encore et toujours le silence planer, pendant que les gardes commencent à s'impatienter, m'intiment de parler. Ah, qu'il serait drôle qu'elle en vienne à croire qu'ils lui ont amené le mauvais chat.
Je me sens d'humeur joueur, soudainement.


Miaaaou?

Fis-je innocemment, m'amusant de la panique des gardes, qui me pressent de parler, rappelant qu'on avait un marché. Cependant, je me rappelle avoir promis de les suivre, pas de parler... Aussi je me contente de les regarder en penchant un peu la tête sur le côté, avec mon regard de "chaton", avant de miauler à nouveau. Ah ah ah, je ronronne intérieurement!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minati Raddhal
Royaume du bout de l’océan
Royaume du bout de l’océan
avatar

Messages : 19

Feuille de personnage
Votre âge: 17 ans
Votre devise: "Les esprits valent selon ce qu'ils exigent. Je vaux ce que je veux. "
Race: Humain/Humaine

MessageSujet: Re: Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs   Lun 19 Nov - 16:38

Minati & Maurea
-P
apa, je veux un chat qui parle !

Ces mots avaient dû résonner dans tout le palais tant Minati les avait prononcé avec force et détermination. Quand la princesse voulait quelque chose, elle s'arrangeait toujours pour que le royaume entier (ou pas loin) sache qu'elle le voulait. Elle avait déjà fait de nombreux caprices, mais celui-ci était sûrement le plus compliqué à satisfaire... ce n'est pas pour autant que la demoiselle ne comptait pas insister.


-Ma chérie... Tu sais bien qu'il est presque impossible de...
avait tenté de la raisonner son père.
-Je veux un chat qui parle, je sais qu'il en existe un. Et je le veux maintenant !


Et le sultan avait cédé, demandant à plusieurs de ses gardes de lui trouver ce fameux chat qui parle. Car oui, il en existait bien un, dans le royaume du bout de l'océan. Le seul de son espèce. Fort heureusement pour l'humanité. Dès que Minati avait appris son existence, elle avait voulu l'avoir pour elle. On pourrait justifier ce nouveau besoin par le fait qu'elle n'avait pas d'ami, et que cette boule de poil parlante lui ferait un confident, mais il n'en était rien. La vérité, c'était qu'elle voulait toujours ce qu'il y a de plus exceptionnel et de distrayant. Et quoi de plus exceptionnel et de distrayant qu'un chat qui parle ? Certes, Minati risquait fort de s'en lasser, comme elle s'était lassée jusqu'alors de tout ce qu'on avait pu lui offrir, mais elle ne réfléchissait pas si loin d'en l'avenir.

La capture du chat parlant avait mit plusieurs jours, au grand dam de la princesse et de tous ceux qui faisaient partie de son entourage, et qui devaient supporter ses éternelles crises de colère et d'impatience. Puis finalement, on lui annonça qu'on l'avait trouvé. C'est non sans enthousiasme que Minati attendit dans ses appartements qu'on lui amène cette bête fantastique... et c'est avec un grand sourire qu'elle accueillit son arrivée. Ce chat était vraiment adorable. La plus belle bestiole qu'elle ait vu depuis des lustres. Sans songer à remercier qui que ce soit, ni honorer les efforts qui avaient dû être fournis pour que ce chat vienne à elle, la princesse s'avança vers l'animal. Elle mourrait d'envie de le caliner, tant celui-ci s'avérait adorable, mais elle ne le ferait pas, bien sûr, tant qu'elle n'aurait pas la certitude qu'il s'agissait du bon chat. Elle regarda donc le félin, et, d'un ton impérieux, lui ordonna de parler.


-Parle.


Le chat ne s'exécuta pas. D'ordinaire, personne ne discutait ses ordres, Minati n'envisageait donc pas que Maurea puisse la faire tourner en bourrique. S'il miaulait, ce qu'il fit, c'est que ce n'était pas le bon chat. Les tentatives des gardes pour faire quitter son mutisme au chat demeurèrent vaines... et Minati s'impatienta.


-Je vous ai demandé un chat qui parle ! Pas un vulgaire matou !


C'était dommage. Le chat, en soi, était mignon. D'ailleurs, elle envisageait de le garder quand même. Mais ce n'était pas un chat qui parle, et tant qu'elle n'aurait pas de chat qui parle, croyez bien qu'elle n'allait pas manquer de hurler et criser..
.
code by Mandy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feery Tales :: Le royaume du bout de l'océan :: 
Le palais de Barbāda
 :: Les chambres et autres pièces
-
Sauter vers: